La fameuse réunion dite des ‘’basse-côtiers’’, qui a mis Alpha Condé dans tous ses états, s’est effectivement tenue

wpid-wp-1452495258280-300x200Alors que le président, étrenne à peine son second et en principe dernier mandat, à la tête de la Guinée, des cadres, tous ressortissants de la Basse-côte, se réunissaient récemment chez l’un d’eux, pour parler de l’après Alpha Condé, a-t-on appris de sources bien informées.

Une réunion qui a été voulue secrète par ceux qui l’ont tenue, mais dont les échos sont finalement parvenus aux oreilles du président Alpha Condé. Par quels moyens ? Se demandent toujours les intéressés.

Mosaiqueguinee.com, a voulu en savoir, a enquêté et est arrivé aux premiers éléments suivants :

-Cette fameuse réunion, a regroupé : Naby Youssouf Kiridi Bangoura, Ibrahima Capi Camara, Baïdy Aribot, KPC et Mounir.

-La réunion a eu lieu chez l’homme d’affaires, KPC.

-Selon nos informations, c’est Mounir, l’ancien directeur du protocole de Sékouba Konaté, qui aurait mouchardé les autres chez Alpha Condé.

-Pour qui connait le passé des trois premiers cités : Kiridi Bangoura, Ibrahima Capi Camara et Baïdy Aribot, le président Condé, a bien des raisons, de prendre le mors aux dents ;

Tenez ! On sait par exemple que Kiridi Bangoura était de l’aile des faucons dans le gouvernement de feu Lansana Conté, quand Alpha Condé, devait être arrêté et conduit en prison.

On sait que c’est au dernier moment, via Rachid N’Diaye, qu’il a rejoint Alpha Condé, peu avant le premier tour de la présidentielle de 2010, alors qu’il avait, à plusieurs reprises, informé l’UFDG de son ralliement à Cellou, en vain !

Pour le cas de Capi Camara, on sait, et on va se limiter à cela simplement, preuve de l’inimitié qu’il avait pour Alpha Condé, on sait qu’il a été de ceux qui ont poussé Sidya Touré dont il était monsieur Com, à rallier Cellou au second tour de la présidentielle de 2010, au détriment d’Alpha Condé, qu’il vouait aux gémonies.

Pour le cas de Baïdy, on sait que durant cinq ans, lui et son parti, et au-delà, l’opposition républicaine, ont créé des misères à Alpha Condé.

Ce n’est qu’après la victoire de celui-ci dès le premier tour de la dernière présidentielle, que son mentor, l’ancien PM Sidya Touré et son parti, l’UFR, se sont rapprochés d’Alpha Condé. Résultat, M. Sidya Touré, est fait, Haut représentant du chef de l’Etat.

Lorsque autant d’anciens adversaires, ‘’ennemis’’ politiques, se réunissent pour déjà préparer l’après Alpha Condé, ce dernier n’aurait-il pas des raisons de douter désormais de leur bonne foi, par ricochet, de se gendarmer, et enfin de pointer un coup fourré ?

Jugez-en par vous-mêmes !

-Peut-être que la disgrâce enrayée de justesse de Kiridi, vient de là ? Qui sait ? Il a fallu la parade des sages de la basse-côte !

-Peut-être que le fait que Baïdy n’a pas été fait ministre vient de là, contrairement à ce qu’il dit ? Qui sait ?

A suivre !

Aboubakri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam