Sékhoutouréya A quoi joue Sidya Touré ?

sidya toureLe leader de l’Union des forces républicaines (UFR), Sidya Touré, n’a pas fini de surprendre ses compatriotes par son inconstance et ses agissements qui frisent avec l’immoral. L’homme ne dit pas ce qu’il fait et ne fait jamais ce qu’il dit. Par la force des compromissions politiciennes, il est parvenu à obtenir, à la surprise générale de ses plus fideles inconditionnels, son rapprochement avec le champion du RPG Arc-en-ciel, Alpha Condé. Ce qui atteste que la politique et la morale ne font jamais bon ménage. Laminé et essoufflé par les multiples échecs, Sidya, à choisi de faire de la politique du ventre, en attendant de revenir sur le terrain avec des arguments et moyens plus importants. Il ne manquera demain à s’approprié les acquits du régime d’Alpha Condé en 2020, face à ses adversaires. En réalité, sous l’ombre du président de la République, Sidya, cherche à se reconstruire. Flanqué titre du haut représentant du chef de l’état, le leader de l’UFR, s’active à se refaire politiquement et économiquement au côté du président de la République. Tel un snappeur embusqué, il se positionne et prépare l’après Alpha Condé, en 2020. Pour ce faire, selon les indiscrétions, Sidya Touré, use et abuse de sa position actuelle pour exercer une influence sur le chef de l’état a fin d’obtenir plus des postes pour les cadres de son parti dans l’administration publique. Et dire que les postes, non moindres (Port autonome, l’ARPT, CNSS etc…), qui sont visés par le leader de l’UFR, s’il parvenait à les décrochés, lui permettra à coup sûr, à se relancé solidement dans les élections à venir dans le pays. Dans sa croisade, Sidya Touré, aurait, selon une source bien introduite, déposé à la présidence, une liste de propositions des nominations de personnes de son parti. Comme si sa nomination au titre du haut représentant et c’est lui de son secrétaire général, le petit Tall, au ministère de l’élevage, n’étaient pas assez. Le leader de l’UFR en demanderait plus, à c’est lui dont-il est le haut représentant. A présent, les ambitions inavouées de Sidya, étalées au grand jour, il restera à savoir si Alpha Condé, accédera aux sollicitations et souhaits de leader de l’UFR. En somme, la suite définira l’avenir politique immédiat d’Alpha Condé et la formation politique qui l’a portée au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel.
Karemba   DIABY

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam