Journée ville morte à Conakry : une fille touchée par balle, un témoin explique la scène

aboubacar_sylla-300x173Une jeune demoiselle, la vingtaine, a été blessée par balle, ce jeudi à Hamdallaye sur la route Le Prince, alors que les leaders de l’opposition ont appelé à une journée ville morte pour dénoncer la cherté de la vie et la hausse du prix du carburant à la pompe.

 

Joint au téléphone, Ibrahima Sory, qui a été au chevet de la fille, donne des détails. « Une fille de 24 ans a été atteinte par balles entre 9h- 10h », a-t-il dit (photo archive).

 

« Il y avait des échauffourées à Hamdallaye Pharmacie. Ensuite, il y a eu des tirs de sommation. La fille s’était déplacée pour aller chez une de ses copines. Elles étaient ensemble à la véranda. Entre temps, elle a reçu une balle sur sa jambe », a-t-il précisé.

 

Actuellement, indique notre source, elle est alitée à l’hôpital Jean Paul 2 depuis 11h. « Les médecins ont extrait la balle de son corps mais ils ont de la peine à stopper l’hémorragie », a expliqué notre interlocuteur.

 

Pour l’heure, ni la police, ni le gouvernement du premier ministre Youla n’a fourni le moindre bilan.

 

Quinze jours après ses dernières manifestations, l’opposition a appelé une journée ville morte uniquement à Conakry pour dénoncer la cherté de la vie et la hausse du carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam