Paix et réconciliation nationale en Guinée : l’UCERPAC et la Jeunesse Musulmane de Kaloum s’impliquent

IMG_20160227_091812L’Association de la Jeunesse  Musulmane de Kaloum et KASSA a organisée, vendredi 15 avril 2016 à la mosquée de Teminetaye dans la commune de Kaloum, une lecture de Sain Coran pour la consolidation de la paix et la réconciliation nationale en Guinée. C’était en présence massive des jeunes, des femmes des sages du quartier de Teminetaye et des membres de l’Union Citoyenne pour l’Education et la Réinsertion Pérenne par l’Action Communautaire (UCERPAC).  

Aux dires du président de l’Association de la Jeunesse Musulmane de Kaloum et KASSA, Coordinateur des jeunes leaders de Kaloum, Bah Ibrahim (Moko), cette lecture du Sain Coran a été initiée pour faire des prières et des bénédictions pour le président de la République, Pr. Alpha Condé, son gouvernement, à la présidente de l’UCERPAC, Mme Mama Tady Condé ainsi que la population guinéenne.

Etant invité à cette cérémonie en compagnie de ses membres, la présidente de l’Union Citoyenne pour l’Education et la Réinsertion Pérenne par l’Action Communautaire (UCERPAC), Hadja Mama Tady Condé s’est dite très satisfaite de la tenue de cette lecture qui s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la paix et l’unité nationale pour le développement de la Guinée.

«Notre visite ici va dans la droite ligne des objectifs assignés par l’UCERPAC. Nous nous ne limitons pas seulement à la commune de Matam comme preuve, vous voyez qu’aujourd’hui nous sommes à Kaloum. Donc, nous sommes en bon terme avec toute la jeunesse et toutes les femmes des autres communes de la Capitale car à chaque vendredi, nous sommes invités dans une mosquée. Tout ça c’est pour promouvoir la paix et la culture musulmane afin que Dieu le tout puissant exhorte toutes nos prières », explique la présidente de l’UCERPACsas

A l’occasion, la présidente, Mme Mama Tady Condé a lancé un appel à la jeunesse guinéenne de prendre le courage car l’avenir et la destiné de la Guinée leurs appartiennent. Aussi, à cette jeunesse à se donner la main de la Base côte à la Forêt afin de conjuguer le même verbe pour que notre pays sorte de l’ornière car, ce pays ne peut pas se développer sans nous les guinéens.

Concernant son projet d’assainissement qui a déjà débuté dans la commune de Matam, la présidente de l’UCERPAC a réitéré son engagement à accompagner le gouvernent de la troisième République dirigé par le Pr. Alpha Condé tout en précisant que son Association ne se limiterait pas seulement à Matam, elle compte ouvrir les antennes de l’UCERPAC partout en Guinée comme la fait déjà à l’extérieur du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam