Forum de l’étudiant guinéen : Le film de la cérémonie de lancement

IMG_20170601_143710-696x522Comme annoncé dans l’une de nos précédentes dépêches, le forum de l’étudiant guinéen (FEG), une plate-forme d’échange sur les enjeux et l’avenir de l’enseignement supérieur, a effectivement levé ses rideau ce jeudi 1 juin au palais du peuple de Conakry.

S’étendant sur trois jours (du 1er au 3 juin), cette initiative pilotée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, servira de cadre pour des échanges sur le système éducatif guinéen entre les étudiants, les élèves, les institutions d’enseignement supérieur et les cadres étatiques en charge de l’enseignement et de la formation professionnelle.

Recteur de l’université Gamal Abdel Nasser, Dr Doussou Lanciné Traoré a tenu un discours basé sur les enjeux du FEG, premier du genre en Guinée.  » L’objectif de la présente édition du forum de l’étudiant guinéen, est de mettre en relation dans un espace d’échange convivial, les différents acteurs de l’éducation, de la formation et du monde du travail ”, a-t-il dit. Mais malheureusement, il a été victime d’un malaise suivi d’une évacuation, jusqu’à l’heure aucune information sur son état de santé n’a filtré.

Ensuite, Kadiatou Diallo s’est adressé à l’assistance au nom des étudiants guinéens. Dans son intervention, elle a rappelé les difficultés auxquelles les étudiants sont confrontés dans leur formation. ” C’est une occasion pour nous étudiants et cadres de demain appelés à servir la nation dans les règles de l’art, de mieux nous imprégner sur les différentes formations offertes par nos différentes institutions d’enseignement supérieur publiques et privées. Ce forum permet à nos frères bacheliers, de mieux connaître les offres de formation afin d’avoir une meilleure orientation au moment de leur choix ”, a-t-elle précisé.

Invitée de marque, Francine Moyoumba présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse a livré un message fort teinté de message d’intégration et de reconnaissance à la Guinée car selon ses dires, “l’union panafricaine a été créée en Guinée en 1962”.

“S’orienter, c’est retrouver son chemin. Ce qui constitue les termes naturels de toute éducation, orienter c’est aider à trouver un chemin, ce qui constitue un objectif majeur de tout système éducatif donc, la question de l’orientation est fondamentale”, dira le porte flambeau de la jeunesse panafricaine.

Pour clore le volet des discours, Abdoulaye Yéro Baldé ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a invité les institutions d’enseignement supérieur à former des citoyens qui se sentiront en harmonie avec eux-mêmes et avec la société. “Le développement du capital humain c’est-à-dire l’éducation dans sa dimension la plus large, est le socle fondamental sur lequel repose le développement économique et social d’une nation. Nous voulons offrir aux étudiants et aux élèves, une plate-forme de communication et de recherche des meilleures opportunités de recherche et d’emploi”, a-t-il conclu en invitant les institutions à partager leurs expériences.

Le forum de l’étudiant guinéen est pressenti par bon nombre d’observateurs, comme une tribune à laquelle les acteurs du système d’enseignement et de formation, discuteront des enjeux et des problèmes qui minent ce secteur.

Mohamed  DIANE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam