Retard de la Guinée : Alpha Condé accuse le général de Gaulle, Houphouët-Boigny et Senghor

Alpha-Condé-Chine-696x464Le président Alpha Condé veut renforcer la coopération entre la Chine et la Guinée. En séjour dans l’Empire du milieu, le numéro un guinéen a rencontré des investisseurs chinois

Selon le chef de l’Etat, parmi toutes les anciennes colonies française d’Afrique, la Guinée était le pays qui avait le plus d’avenir. ‘’Nous avions les mines, les matières premières et l’énergie. Lorsque la France a constaté qu’elle allait perdre la guerre d’Indochine, elle a décidé de faire de la Guinée le remplaçant du Tonkin’’, avance-t-il devant des hommes d’affaires chinois.

Aux dires d’Alpha Condé, l’hexagone voulait de faire de la Guinée le pays qui allait fournir du riz à l’ensemble des colonies française. Mais les conditions dans lesquelles notre pays a accédé à sa souveraineté nationale viendront changer la donne. ‘’La Guinée a été le seul pays qui a osé prendre son indépendance. C’est pour cela que le général De Gaulle a décidé qu’il fallait punir la Guinée. Mais il ne l’a pas punie tout seul’’, assure le locataire de Sékhoutouréyah.

‘’Il l’a fait en complicité avec les présidents de la Côte d’Ivoire Félix Houphouët-Boigny et du Sénégal Léopold Sédar Senghor. C’est ce qui a causé le retard de la Guinée’’, dit-il sans prendre de gans, dénonçant au passage la prise du pouvoir par Lansana Conté à la mort de Sékou Touré. ‘’Le régime militaire n’a pas arrangé les choses. En 2010, nous avons eu des élections démocratiques et la Guinée a repris sa marche en avant’’, se félicite le président de la République qui souhaite plus de coopération entre la Guinée et la Chine.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam