Côte d’Ivoire : La « baise » devient publique

int-47722Dans des toilettes, des voitures, des escaliers, des bars ou encore des jardins publics, depuis quelques années les couples ou mêmes les « coups d’un soir » ne pratiquent plus de relations dans leurs lits.

Certains disent aimer le risque d’être vu, d’autre le fait de pouvoir réaliser leur fantasme avec leur compagne ou tout simplement pouvoir sortir de l’ordinaire et changer ses habitudes et éveiller une certaine curiosité.

Le choix des lieux reste cependant imprécis. Dans un bar avec une inconnue juste comme ça, une petite gâterie dans les toilettes ou carrément dans un jardin public avec son amoureux pour exciter un peu sa vie sexuelle.

La population d’Abidjan ne perd pas le nord. Encore moins sur les plages ou bikini et maillot de bain font que, sous les cocotiers « les ébats sexuels sont très récurents ici, on peut les voir à deux ou à trois couples en train de coucher ensemble » confirme un gérant d’un espace à la plage.

Par ailleurs, les voitures aussi sont vues différemment. Elles ne servent plus seulement d’outil de transport mais font aussi office de chambre d’hôtel. La population est à la recherche de nouvelles expériences. Même au travail, entre les fonctionnaires, les directeurs, les employés, les parties de jambes en l’air pendant les heures de pauses ne sont pas inaperçues dans les coins et recoins des bureaux.

Afriquinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam