Chérif Bah de l’UFDG : ‘’Il n’est plus question de céder une victoire à quelqu’un’’

L’an 10 de Cellou Dalein Diallo à la tête de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) avec  faste dans la nuit du mardi 15 novembre dans un réceptif hôtelier de la place.

Le vice-président de l’UFDG, chargé de la communication et des relations extérieures, est revenu sur la décision de l’ancien Premier ministre d’accepter les résultats du second tour de la présidentielle de 2010.

‘’Ce qu’Elhadj Cellou Dalein Diallo  a fait pour notre pays est très grand’’, estime l’ancien gouverneur de la banque centrale. Avant d’ajouter : ‘’En 2010, il nous a évité la guerre civile. L’histoire doit retenir ça et le noter pour nos enfants et petits-enfants’’.

Plus tard en 2013, poursuit-il, ‘’il aurait pu avoir plus de 40 députés. En 2015, il aurait pu gagner au deuxième tour de la présidentielle. Mais on a fait ce qu’on appelle le coup KO’’. Selon Chérif Bah, le ‘’calme et la sagesse’’ de Dalein sont considérés comme un signe de faiblesse. ‘’Mais je crois que c’est le contraire. C’est une force tranquille qui se réveille et qui va rugir’’, assure-t-il.

Il met en garde ceux qu’il qualifie d’ingénieurs qui ne comptent que sur les fraudes électorales pour remporter un scrutin. ‘’Cette page est tournée. Il n’est plus question de céder une victoire à quelqu’un’’, prévient-il avant de conclure que les militants et responsables de l’UFDG se battront davantage pour l’accession de Cellou Dalein Diallo à la magistrature suprême.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam