Détournement à la SEG : ce qui bat en brèche les maquignonnages du Directeur Général

Mamadou-Djouldé-Diallo-DG-de-la-SEGLa découverte des comptes fictifs des fournisseurs de la SEG, a ouvert un boulevard à la publication d’une série d’informations très édifiantes de la gestion très questionnable de la société par le patron des lieux.

Aidé par son syndicat élargi à une équipe de communicants bien trillés, le Directeur Général de la SEG, se défend d’être celui qui a découvert et bloqué les transactions financières fictives. Il est alors présenté comme étant l’épurateur des délinquants financiers du secteur.

Comme on l’a toujours fait, des informations que nous avons glanées auprès de sources crédibles, mettent en doute cette qualité qu’on voudrait lui coller à dessein, probablement pour détourner bien d’attentions sur la situation de la gestion de M. Diouldé, qui s’avère aujourd’hui plus que jamais préoccupante.

Le Directeur Général, dans un communiqué officiel diffusé après la publication de la nouvelle d’un détournement à la SEG par votre quotidien en ligne, avait affirmé pouvoir démanteler la transaction grâce, dit-t-il, à son contrôle de routine qu’il effectue à la fin de chaque mois.

Il faut alors rappeler ces faits qui contredisent ainsi ces arguments ou qui les mettent sérieusement en doute.

Pour commencer, on prétend que le virement a été fait le 22 septembre, alors que ce n’est qu’au 27 octobre que le Directeur a découvert l’opération frauduleuse.  Plus d’un mois, s’est donc écoulé avant que cela ne soit su.

Question alors, pourquoi n’a-t-il pas découvert la transaction le 30 septembre qui correspond à l’un de ses contrôles de routine qu’il dit effectuer tous les mois ?

Autre chose, les responsables comptables et financiers, les responsables des ressources humaines et des moyens généraux, sont sous l’autorité directe du DG.

Il est alors par conséquent, alerté aussi instantanément à travers un système informatique mis en place dans le service, de toutes les opérations effectuées par ses derniers.

Pourquoi, pourquoi il n’en a pas été ainsi ?

Dossier à suivre !!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam