Grève des enseignants : Aboubacar Soumah, lâché par la base ?

Ça sonne la fin de la résistance ou de la ‘’rébellion’’.

Les principaux meneurs de la grève des enseignants, qualifiée de ‘’ sauvage’’, par le Gouvernement, n’embouchent plus la même trompette.

Le ver est entré dans le fruit, et le fossé qui s’élargit entre Aboubacar Soumah, invisible depuis le début du mouvement et ses autres camarades. L’heure est même au règlement de compte.

Joint ce dimanche matin par notre rédaction, Abass Camara, un des meneurs de cette grève, a avoué que lui et ses camarades, détiennent des preuves contre Aboubacar Soumah, qu’ils accusent d’avoir reçu des enveloppes (de l’argent, ndlr), et des denrées alimentaires.

Ils s’apprêtent à livrer ces éléments de preuve à la presse, pour assoir la religion de l’opinion.

Abass Camara, a informé que dans la matinée de ce dimanche, ils devront clore les négociations avec les religieux, le grand imam, El Hadj Mamadou Saliou Camara et Monseigneur Vincent koulibaly, appuyés par un groupe de femmes, tous décidés à trouver une issue à la grève.

Comme on peut le constater, Aboubacar Soumah, leader du mouvement de grève qui a paralysé, par endroits, le secteur de l’éducation, depuis le 13 Novembre, semble désormais lâché par la base.

En dépit d’une nouvelle déclaration hier, appelant à la poursuite de la grève, il semble bien isolé, dans la peau d’un Général sans troupes.

Mais la question qu’il convient de se poser, puisque la thèse que l’argent a encore fait son effet, pour faire plier nos fameux camarades syndicalistes, qui de Soumah ou des autres meneurs, semble’’ent’’ être passé à la trappe ?

Nous y reviendrons !

Demba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam