Le RPG, ses alliés et le quota : le parti GPT fait des propositions

Kassory-300x336Le ton est monté ces derniers jours entre le RPG et ses alliés au sujet du partage du quota de conseillers dans la perspective des élections locales.

Le ministre tribun du parti au pouvoir, Bantama Sow, annonce une guerre contre des cadres haut placés de l’administration, grâce au pouvoir du RPG et qui voudraient s’opposer à ce parti sur le terrain en présentant des candidats dans des communes rurales et urbaines.

Au GPT, on ne se sent nullement concerner par cette annonce, on affirme que la position du parti depuis, n’a jamais transgressé l’esprit de cette alliance.

Les responsables de ce parti, expliquent par contre être en discussion depuis longtemps avec le RPG sur la base d’un memo qu’ils ont déposé à leur allié, et affirment avoir l’espoir de trouver un terrain d’entente.

Dans le memo, le GPT qui estime avoir un poids électoral, de par sa présence à l’assemblée et sa participation à la présidentielle de 2017 avec le score qui a été le sien pour un parti naissant, considéré, somme toute, honorable, fait une démarcation avec les autres alliés et place la barre très haut.

Sur le littoral, ils demandent 40% et à Conakry, ils demandent également 40% de part de conseillers ; à Forécariah, leur bastion imprenable, le curseur monte jusqu’à 70% avec la tête de liste et le curseur baisse ailleurs jusqu’à 20%.

Le RPG destinateur de cette demande dit prendre acte, mais ne pourra satisfaire en état cette demande connaissant sa gourmandise et à juste raison à cause de sa présence effective sur toute l’étendue du territoire.

En dépit de tout, quels que soient les cas de figure, nous témoigne un des hauts responsables du GPT, le parti fera chemin avec son allié du moment. Le GPT réitère donc sa fidélité à l’alliance quelle que soit l’issue des négociations sur le quota.

Les autres alliés s’émeuvent, j’allais dire, susurrent leur désapprobation. Ils ont le choix entre rester à leurs postes et continuer à bénéficier des privilèges qui s’y attachent ou faire de la rébellion, donc en tirer toutes les conséquences, conformément à ce qu’a dit Bantama qui semble ne pas badiner à propos.

ML Cissé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam