Makanéra : ‘’un ministre ne peut pas menacer un autre ministre. Gassama ne peut envoyer personne devant la Justice’’

Depuis la sortie décriée du ministre des Sports, de la Culture et du patrimoine historique Sanoussy Bantama Sow du côté de Maréla, dans Faranah, où il a tenu des propos frisant la vengeance, les commentaires les plus acerbes se multiplient.

Joint jeudi par Mediaguinée, l’ancien ministre de la communication d’Alpha Condé reconverti opposant après son limogeage du Gouvernement, Alhousseiny Makanéra Kaké a dénoncé et condamné la sortie du ministre Sow, mettant en doute toute possibilité pour le ministre de l’Unité nationale et de la citoyenneté Khalifa Gassama Diaby de mettre à exécution ses menaces à l’encontre de toute personne qui appellerait à la violence dans le pays.

« Dans la tête de Bantama, celui qui ne pense pas comme lui, ce n’est pas un homme c’est quelqu’un qu’il faut détruire »

« Vous savez moi j’ai toujours dit que si (le ministre) Sow venait au temps de Sékou Touré où il y avait le camp Boiro, il allait être le pire des criminels parce que dans sa tête celui qui ne pense pas comme lui, ce n’est pas un homme, c’est quelqu’un qu’il faut détruire, il faut le tuer, il n’a aucun droit »,  a réagi Makanéra Kaké.

« Un ministre ne peut pas menacer un autre ministre, c’est faux ! »

Parlant des dispositions prises par le ministre Gassama Diaby pour mettre fin aux propos appellant à la violence, Kaké d’affirmer : ‘’ce qui me choque le plus, c’est la comédie organisée par Gassama pour faire perdre aux Guinéens l’essentiel parce qu’un ministre ne peut pas menacer un autre ministre, c’est faux. Quand Gassama dit qu’il a saisi les avocats pour que Sow réponde de ses actes à la justice même Alpha Condé ne peut pas envoyer Sow aujourd’hui devant une juridiction. Un ministre de la République est couvert par l’immunité conformément à la constitution guinéenne pour les crimes et délits qu’il commet dans l’exercice de ses fonctions. Tant qu’on a pas installé la haute cour de justice qui est compétente pour juger les ministres pour les crimes et délits qu’ils commettent dans l’exercice de leurs fonctions et le président de la République pour la haute trahison, on ne peut pas les déférer devant la justice. Je me demande s’il (Gassama) ne sait pas ou s’il est entrain  de tromper la population ».

« On ne peut pas allumer le feu et exiger aux gens de s’asseoir sur le feu »

Pour lui, le problème réel aujourd’hui « c’est l’organisation des élections, c’est la fraude généralisée, c’est la possibilité qu’on a donné à certains Guinéens de pouvoir rendre zéro le vote des milliers des guinéens, c’est ça le problème. Quand on veut maintenant tromper les gens, comme les gens ne comprennent pas on va dire non il (Gassama) est parti pour sensibiliser, sensibiliser par rapport à quoi ? il y a un adage soussou qui dit :  »on peut s’asseoir dans une petite quantité d’eau, mais pas sur une petite quantité de feu ». On ne peut pas allumer le feu, et exiger aux gens de s’asseoir sur le feu, s’il voulait s’attaquer réellement aux problèmes réels et éviter que notre pays ait des problèmes, aujourd’hui il allait s’intéresser à la cause parce qu’il ne faut pas voir les conséquences et oublier la cause. Dans l’histoire, nous avons remarqué que tous les problèmes que nous connaissons en Afrique, 90% sont dus au fait que les élections sont très mal gérées « .

« C’est un scenario écrit par Alpha Condé que Gassama veut transformer. Et Gassama et la plupart des acteurs sociaux politiques de la Guinée sont acteurs »

« En tant que ministre de l’Unité et de la citoyenneté, il devait aujourd’hui voir si les législations n’existent pas, de voir comment on peut garantir ce droit de vote qui est sacré, consacré par la constitution qui dit qu’en Guinée, le soufrage est universel. C’est un faux problème, il n’est pas capable de transférer quelqu’un en justice, il ne peut pas envoyer quelqu’un en justice, il n’a même pas l’intention d’envoyer quelqu’un en justice. Même s’il a l’intention, il ne peut pas parce que vous ne pouvez pas dire que quelqu’un qui a parlé vous allez l’envoyer en justice alors que ceux qui ont tué sont là, se promènent librement. Ceux qui détournent des centaines de milliards, détournent librement, ceux qui violent la constitution à longueur de journée se promènent librement, il va envoyer qui en justice ?  Ça s’est pour endormir les gens, c’est un scénario écrit par Alpha Condé que Gassama veut transformer. Et Gassama et la plupart des acteurs sociaux politiques de la Guinée sont acteurs. Moi je ne suis pas d’accord avec ça ».

Elisa Camara

+224 654 95 73 22

En savoir plus sur http://mediaguinee.org/makanera-ministre-ne-menacer-ministre-gassama-ne-envoyer-personne-devant-justice/#H3dKF0B9lGx3SVCa.99

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam