Agression rebelle contre la Guinée : un ex du RPG accuse Alpha Condé et Sékou Souapé Kourouma

L’un des membres fondateurs du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) a fait des révélations poignantes sur Alpha Condé et Sékou Souapé Kourouma. Au siège de l’UFDG, Moussa 3 Camara assure qu’ils sont impliqués dans l’agression rebelle contre la Guinée au début des années 2000.
‘’Pour critiquer quelqu’un il faut le connaitre. Mais les gens ne connaissent Alpha Condé que sur l’écran. Je suis le cinquième même du bureau exécutif du RPG. J’ai démissionné le 11 janvier 1993 dans une discussion en réunion du bureau exécutif national. Quand Alpha Condé s’est attaqué au président Sékou Touré, j’ai failli le frapper’’, raconte-t-il devant des militants et sympathisants de Cellou Dalein Diallo.
Moussa 3 Camara, qui dit savoir de quoi il parle, de poursuivre : ‘’Quand j’ai démissionné en 1993, en 1995, j’ai installé Sékou Souape Kourouma à la tête du bureau national des jeunes du RPG. C’est à cette date qu’Alpha Condé l’a récupéré pour aller le former au Burkina Faso, puis aux Etats-Unis. En 2000, il l’a ramené en Guinée afin qu’il l’aide à prendre le pouvoir par la force’’.
Selon lui, Sékou Souapé Kourouma est rentré au bercail avec ‘’300 rebelles pour s’attaquer à Macenta. Mais avant, il a demandé à Alpha Condé par où allaient-ils commencer? Alpha lui a renvoyé la question. Alors, Souapé dit de commencer par Mandiana, Alpha Condé a dit non, là-bas c’est chez moi. Commençons par Macenta ou Guékédou, où y a des diamants. C’est ainsi qu’ils ont commencé par Macenta, Guékedou et enfin de compte Madina woula’’.
Le dissident du RPG assure que ‘’Sékou Soupé et Alpha Condé avaient des complices dans l’armée nationale (…).Ce sont eux qui ont donné des instructions à Panival depuis Kindia. Quand la troupe a bougé avec celui-ci en tête, les mêmes complices ont demandé à Sékou Soupé de les rencontrer à tel lieu. Une fois sur place, Panival et sa troupe sont tombés dans le piège’’.

Sur le champ de bataille, poursuit M. Camara, ‘’ils ont tué 110 militaires et ont fait de Panival prisonnier. Sékou Souapé a appelé Alpha Condé pour lui dire qu’il a mis main sur le commando. Alpha a répondu ‘Quand on prend un ennemi en guerre, on l’élimine. Sékou Souapé a pris paneval pour l’amener quelque part où il a reçu trois balles dans la tête’’.
L’homme, qui milite désormais au sein de l’UFDG, dit avoir connu le père du chef de l’Etat guinéen. ‘’Il est à 100% burkinabé. Son père s’appelle Mamadi Koné. C’est le RPG qui a fabriqué le nom Condé pour qu’Alpha soit accepté en Guinée. Quand il a débarqué en Guinée en 1991, il n’avait que son passeport français et il a été bloqué à l’aéroport’’, persiste et signe Moussa 3 Camara.
Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam