Soninké Diané, Directeur Exécutif de l’ONG AGIR pour le Développement appelle la Jeunesse guinéenne à la consolidation de la paix.

Dans le cadre de renforcer le tissu social et consolider la paix en Guinée suite aux multiples tueries enregistrées lors des ressentes manifestations de l’opposition républicaine et surtout l’utilisation abusive des réseaux sociaux par les jeunes communicants de tous les bords politiques incitant les gens à la haine, à la division sociale et à la révolte ethnique, le Directeur Exécutif de l’ONG AGIR pour le développement appelle les jeunes à la responsabilité, à la retenue et surtout à la vigilance face à des manipulations ethno-stratégiques des politiques guinéen.

« Mais plus qu’une vue de l’esprit, la consolidation de la paix revêt un enjeu majeur de survie pour toute la nation guinéenne en particulier les jeunes car il s’agit de notre avenir. Alors, si vérité et dialogue il doit y avoir pour une réconciliation vraie, c’est encore plus aux jeunes de se remettre en question. Eux qui sont manipulés et instrumentalisés à souhait. «La réconciliation, c’est le partage équitable de la confiance» disait le grand reporter et écrivain Jean Hatzfeld. Donc nous pensons que cette initiative permettra d’élucider les jeunes sur leur rôle face à cette question cruciale. Ce qui est sans conteste, c’est que l’unité -considérée comme pilier de la paix, de la sécurité, de la démocratie et du développement-, à son tour n’est pas possible en dehors de ces valeurs. Elles sont toutes corrélatives. L’unité des guinéens sera raffermie lorsque les jeunes auront compris qu’il faut vivre ensemble, travaillant sans relâche, dans l’entente, la tolérance, posant des actes imbus de patriotisme. Nous devons nous compléter mutuellement, convaincus que nos différences constituent une grande richesse, quoique nous ne soyons pas parvenus à le comprendre plus tôt. Cependant, même si nous sommes arrivés à une étape forte appréciable, nous ne devons pas perdre de vue que nous nous sommes blessés profondément les uns les autres. Certains ont encore des appréhensions, des séquelles des anciennes habitudes se font voir, et certains éprouvent encore des difficultés à marcher dans l’unité, la dignité et l’humilité. Cet état de choses ne devrait aucunement nous décourager, car le chemin de réconcilier les guinéens et de les faire revenir sur le sentier de l’honneur peut sembler long. Nous devons nous éduquer mutuellement, prendre du temps, et surtout ne pas nous lasser de nous prodiguer des conseils.» Prêche Monsieur Diané à l’encontre de la jeunesse guinéenne.

On se rappelle, cette structure de la société civile avait organisé le samedi 10 novembre 2018, une conférence pour la consolidation sociale et citoyenne, gage de paix et de développement socioéconomique. Une conférence qui avait pour thème « Montée du repli identitaire en République de Guinée »

Pour maguineeinfos.com ;

Oumar  Diané

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam