Dinguiraye : le conseil communal décerne un satisfecit à Malick Sankhon, qu’il dédie à son mentor Pr Alpha Condé

En fin de séjour dans la cité sainte de Dinguiraye où il a assisté aux obsèques du défunt Khalif El Hadj Mountaga Tall lundi dernier, le Directeur général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale-CNSS, a été gratifié d’un déficit, ce mercredi 23 janvier 2019 par l’équipe dirigeante de la commune urbaine.

El Hadj Malick Sankhon, a reçu un satisfecit décerné par la mairie de la commune urbaine de Dinguiraye, dirigée par Amadou Tidiane Bah, pour ” le service rendu à la préfecture de Dinguiraye“. La cérémonie a eu lieu dans les locaux de la mairie.

Le doyen des conseillers El hadj Ibrahima Diarra à qui l’honneur a échu de remettre cette distinction honorifique à El Hadj Sankhon, a invité par ailleurs, le DG de la CNSS, d’accepter d’être le parrain de la commune urbaine de Dinguiraye et d’y avoir un regard accompagnateur.

Comme pour retourner la politesse, l’heureux récipiendaire a entamé son propos par une envolée lyrique: « Jaime Dinguiraye et Dinguiraye me le rend bien », a-t-il dit.

« Ici, je me plais. Les populations sont accueillantes, les cœurs sont ouverts, la religion est là et je compte finir ma vie un jour dans les mosquées. En quête de cette spiritualité pour sauver mon âme demain. Je vais là où le devoir me commande. Et, Dinguiraye en fait partie. C’est pourquoi, je reste attaché à cette ville », a-t-il ainsi retourné l’ascenseur.

Et de s’adresse au conseil municipal en lui assurant de son accompagnement sans conditions : « Monsieur le maire, vous pouvez compter sur l’appui total de monsieur le président de la République. (…) Le mandat que le peuple vous a confié, nous allons vous accompagner pour avoir des actes lisibles à Dinguiraye », s’est-il engagé.

Pour donner la preuve de la quête de spiritualité qu’il voudrait à la longue dans la ville sainte, El Hadj Malick Sankhon, ne pouvait mettre un terme à son laïus sans pour autant implorer la grâce divine pour que « Dieu nous donne la force et les moyens de bâtir cette ville spirituelle qu’El Hadj Oumar Tall a édifiée ».

Parlant de la distinction qui lui a été décernée, Malick Sankhon dit l’avoir dédiée au Chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé, « celui qui me permet de faire ce que je suis en train de faire », conclut-il, reconnaissant.

Mamadou Sagnane depuis Dinguiraye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam