GUINÉE :AVEC LE PROFESSEUR ALPHA CONDÉ L’EMERGENCE EST ENTRAIN DE DEVENIR UNE RÉALITÉ

Guinée : avec le Professeur Alpha Condé, l’émergence est en train de devenir une réalité

En huit ans de gestion seulement, le Professeur Alpha Condé, le premier président démocratiquement élu de la Guinée indépendante, est parvenu, avec succès, à mettre son pays sur la voie de l’émergence. A deux ans de la fin de son second mandat constitutionnel, l’homme du 17 Mai continue de susciter un immense espoir chez l’écrasante majorité de ses compatriotes. Nombreux sont en effet les Guinéens qui affichent de plus en plus ouvertement leur adhésion à l’idée d’un troisième mandat pour l’actuel locataire de Sékhoutouréyah. Pour beaucoup, le bilan nettement positif de ses huit ans de gestion, au triple plan politique, économique, et social, ne serait pas étranger à cette adhésion populaire : restauration de l’autorité de l’Etat ; lutte contre la corruption et l’impunité ; promotion de la démocratie et des droits de l’homme ; fourniture d’eau et du courant électrique ; construction des infrastructures ; emploi des jeunes ; autonomisation des femmes ; réforme des forces de défense et de sécurité ; réconciliation nationale ; etc.

Sous le professeur Alpha Condé, la Guinée s’est redressée économiquement et s’est enfin posée en partenaire crédible aux yeux  des Institutions de Bretton Woods (Banque mondiale, Fonds monétaire international). Le pays a fini par éponger une bonne partie de ses dettes auprès des créanciers bi et multilatéraux.

La plupart des observateurs, sans démagogie, estiment que n’eût été l’épidémie d’Ebola, couplée aux sempiternelles manifestations politiques, le gouvernement du Pr Alpha Condé aurait pu faire mieux et plus pour améliorer les conditions de vie des Guinéens qui, après 60 ans d’indépendance de leur pays, vivent majoritairement dans la précarité.

A partir de 2012, le professeur-président Alpha Condé, en visionnaire, a initié l’organisation, de façon tournante, de la Fête de l’indépendance dans les quatre régions naturelles que compte le pays (Basse Guinée, Moyenne Guinée, Haute Guinée, Guinée forestière). Ce qui a permis à ce jour de doter bon nombre de villes de l’intérieur d’infrastructures qui leur faisaient  cruellement défaut (blocs administratifs, résidences des autorités administratives, commissariats de police, postes de gendarmerie,  écoles, hôpitaux, palais de justice, gares routières, routes, etc.)

D’autres secteurs non moins importants ont bénéficié de l’attention particulière et soutenue du président Alpha Condé et des différents gouvernements qu’il a eu à mettre en place depuis son avènement au pouvoir. De nouvelles salles de classe se sont construites à travers le pays ; des réformes rigoureuses engagées pour qualifier et moderniser le système éducatif, du primaire au supérieur en passant par le secondaire et le professionnel. La plupart des hôpitaux nationaux, régionaux et préfectoraux ont connu ces huit dernières années des travaux de rénovation pour le plus grand bien de leurs personnels et de leurs patients.

Le taux de croissance s’améliore d’année en année pour tirer la Guinée vers le haut et permettre à ses habitants de vivre décemment.

Comme on le voit donc, avec le professeur Alpha Condé, le président bâtisseur, l’émergence n’est plus une vue de l’esprit en Guinée. Le rêve est plutôt en train de devenir une réalité dans ce beau pays, grâce au patriote qui préside à ses destinées depuis huit ans.

Ibrahima Sory CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam