Médias : pendant ce temps, à l’AGEPI on s’entre-déchire, trois directeurs de journaux convoqués à nouveau à la DPJ ce mardi

Trois directeurs de journaux de la place, ont répondu hier lundi 1er avril à une convocation de la direction nationale de la police judiciaire-DPJ.

Il s’agit de Morel André Gaston, directeur de publication du journal ‘’Le Patriarche’’, Ibrahima Kalil Sylla, directeur de publication du journal ‘’La Riposte’’ et Mamadou Aliou Diakité, directeur des Affaires administratives financières du groupe de presse ‘’L’Indépendant-Le Démocrate’’, par ailleurs fondé de pouvoir du journal L’Aigle Infos.

Selon notre confrère Diakité que mosaiqueguinee, a joint ce mardi 02 avril dans la matinée, lui et ses coaccusés devront se présenter à nouveau ce matin à la DPJ pour répondre, et pour la quatrième fois, des l’accusations d’’’usurpation de titre’’ et de ‘’soustraction frauduleuse’’, mises à leur charge par Moussa Iboun Conté, ancien président de l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante-AGEPI.

Celui-ci, refuse encore de reconnaître sa défaite à l’issue d’un congrès qui a élu Alpha Abdoulaye Diallo du journal ‘’Le Populaire’’, nouveau président de l’AGEPI. Un congrès auquel Iboun Conté n’a pas participé.

Selon nos informations, les accusation d’’’usurpation de titre’’ et de ‘’soustraction frauduleuse’’, visent l’ensemble des membres du nouveau bureau de l’AGEPI, qui accusent à leur tour, Moussa Iboun Conté de mauvaise gestion des fonds de l’association, au point de révéler que les fonds qu’octroieraient les institutions financières internationales à l’AGEPI pour la construction d’une imprimerie commune à toute la presse nationale,  auraient été détournés par le sieur Iboun Conté et son clan.

 

Youssouf Diallo pour mosaiqueguinee    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam