Conférence diplomatique : le Président Alpha Condé assène ses vérités aux ambassadeurs

Même s’il a accusé un léger retard, le Président Alpha Condé, a mis de côté son discours, pour dire ses vérités aux ambassadeurs.

Le chef de l’Etat a d’abord axé son intervention sur le rôle politique, devenu, secondaire des ambassadeurs dans la diplomatie puisse que, dit-il, les téléphones portables et des rencontres existent et que les Présidents peuvent donc se parler à travers ce moyen de communication.

Ce qui est important, affirme le Président Condé, c’est le rôle économique que ceux-ci doivent jouer désormais.

Pour Alpha Condé, les diplomates doivent d’abord s’imprégner profondément des réalités de la Guinée et deuxièmement chercher à attirer des investisseurs et veiller sur la situation des compatriotes mais surtout au moment où l’immigration devient un phénomène inquiétant.

Le constat fait par le Président guinéen, les ambassadeurs ne font pas des conférences de presse.

Même s’il est vrai que la diplomatie n’est pas mieux lotie en termes de dotation budgétaire, puisse que les diplomates restaient trois ou quatre mois sans salaire ou des coupures d’électricité dans les ambassadeurs, mais leur rôle est d’informer le pays sur certaines réalités des pays.

Dans ce débat, interpelle Alpha Condé, chaque ambassadeur doit présenter quelles sont les potentialités de son pays de résidence, les possibilités de coopération, quels sont les hommes d’affaires.

« Très souvent, beaucoup d’hommes d’affaires viennent on ne les connait pas, on ne sait pas si qui est sérieux, qui ne l’est pas, parce qu’aujourd’hui, tous les guinéens sont devenus des démarcheurs depuis qu’il y a eu l’accord stratégique avec la chine, tous les jours, il y a des guinéens qui amènent (…le micro tombe) Très souvent on m’envoie des notes, telle société peut investir un milliard, à la fin, ils me disent garantie souveraine, (rire). Pourquoi je vais m’endetter pour une société, parce que garantie souveraine, ça veut dire que je prends le risque à sa place, s’il ne peut pas payer, c’est moi qui paie mais il faut vraiment qu’ils nous prennent pour des archaïques, pour des imbéciles pour penser avoir des garanties souveraines, mais si vous faites votre travail, je serai moins envahi, moins fatigué parce qu’aujourd’hui je suis envahi de propositions venant de tout côté et le plus souvent, …On a même été escroqué ici, je crois que le ministre, le gouverneur de la banque le sait, il y a un homme d’affaires qui est venu, qui a fait des propositions mirobolantes mais il fallait lui payer 300 mille dollars, le gouverneur de la banque m’a dit, mais vraiment Président paie, paie, paie, j’ai pris de ma poche, pour payer les 300 mille dollars, le monsieur a disparu et on n’a plus jamais entendu parlé de lui…mais si l’ambassadeur de ce pays avait fait son travail, je me serai pas fait gruger, donc réellement, moi j’insiste sur votre rôle économique », a martelé le Président Condé.

L’autre volet de ces critiques acerbes d’Alpha Condé, c’est le manque de moyens alloués aux ambassadeurs mais surtout le détournement de deniers public, la vente de biens immobiliers de la Guinée à l’étranger par les ambassadeurs et les ministres, le Président qualifie tous ces agissements de grand scandale.

« Beaucoup d’ambassadeurs ont vendu les biens de l’Etat mais le Président Sékou Touré, paix à son âme, avait eu une vision claire, il a acheté des ambassades partout. On n’était pas des locataires, on avait nos propres bâtiments mais beaucoup d’ambassadeurs se sont mis à vendre ces bâtiments en complicité avec le ministère des affaires étrangères. Moi je veux qu’on se parle franchement. Beaucoup de ministres trichent, ils envoient l’argent aux ambassades et les ambassades renvoient une partie, ça veut dire que (rire) mais il faut se dire la vérité si on veut, on dit chez nous que si le cadavre se cache de celui qui le lave, il ira sale au paradis. Donc il faut se dire la vérité, il faut que désormais que les ambassadeurs cessent de faire cela. Il ne faut pas chercher qu’à faire plaisir au ministre, il vous envoie l’argent et vous renvoyez une partie et l’argent de l’Etat ne sert pas à renforcer la diplomatie, donc aucun ambassadeur désormais ne doit accepter à faire cette compromission, aucun, je ne dis pas que le ministre le fait mais c’est une pratique ici… », a fustigé Alpha Condé.

Mohamed Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam