ALPHA CONDÉ : ‘’un homme d’affaires m’a escroqué 300 mille dollars. C’est le gouverneur de la BCRG qui m’a dit de payer’’

Alpha Condé : ‘’un homme d’affaires m’a escroqué 300 mille dollars. C’est le gouverneur de la BCRG qui m’a dit de payer’’

A la conférence diplomatique qui a débuté ce lundi, 29 avril à Conakry, le président Alpha Condé a livré un discours dans lequel il a fait des révélations. Lisez !

‘’Les diplomates doivent s’imprégner profondément des réalités de notre pays, connaitre les potentialités économiques afin de les faire connaitre’’

« Ce qui est extrêmement important, c’est surtout le rôle économique que vous devez jouer. On demandé au ministre de vous distribuer les différentes interventions des ministres lors de différentes conférences. La première chose d’abord, c’est que les diplomates doivent s’imprégner profondément des réalités de notre pays, connaitre les potentialités économiques afin de les faire connaitre. Ce qui n’est pas malheureusement pas le cas aujourd’hui. Deuxièmement, chercher les investisseurs dans tous les pays où ils sont, œuvrer pour que non seulement les gens et principalement les investisseurs connaissent les potentialités de la Guinée. La Guinée est un pays ouvert à tout le monde, nous voulons la coopération avec tous les pays même si nous privilégions la coopération sud-sud.

‘’ C’est vrai qu’avant mon arrivée, la diplomatie guinéenne avait trop de problèmes’’

Ensuite, ils doivent veiller sur la situation de nos compatriotes, surtout aujourd’hui où l’immigration devient un phénomène extrêmement grave pour l’Afrique. J’ai constaté à travers mes voyages, par exemple que quand on me dit en Malaisie ou en Indonésie, qu’il y a tant de Guinéens en prison, quand j’ai été vérifié pour le nombre, 80% étaient des Ghanéens et ou des Nigérians. Mais ça, c’était le rôle de l’ambassadeur. Les ambassadeurs ha Condé : ‘’un homme d’affaires m’a escroqué 300 mille dollars. C’est le gouverneur de la BCRG qui m’a dit de payer’’doivent travailler avec les services de sécurité de ces pays pour faire le recensement afin de savoir qui est Guinéen et qui ne l’est pas. Ça, c’est un point extrêmement important. Ensuite, j’ai constaté que les ambassadeurs ne font jamais de conférence de presse. Alors que leur rôle, c’est de faire de temps en temps des conférences, présenter la Guinée et ses potentialités et aussi attirer les investisseurs vers la Guinée, c’est ce qu’ils ne font pas. C’est vrai qu’avant mon arrivée, la diplomatie guinéenne avait trop de problèmes. Les diplomates pouvaient rester trois ou quatre mois sans être payés et parfois même on coupait l’électricité dans les ambassades, ce qui n’a pas facilité aussi leur rôle.

‘’Tous les Guinéens sont devenus des démarcheurs depuis qu’il y a eu l’accord stratégie avec la Chine’’

Donc, Monsieur le ministre des Affaires Etrangères, dans ces débats qui s’ouvrent maintenant, chaque ambassadeur doit présenter là où il est ambassadeur, quelles sont les potentialités de ce pays, quelles sont les possibilités de coopération et quels sont les hommes d’affaires. Ensuite, très souvent, beaucoup d’hommes d’affaires viennent, on ne les connait pas, on ne sait pas s’ils sont sérieux ou pas. Donc, le rôle aussi de nos ambassadeurs, c’est de nous informer sur les investisseurs qui viennent en Guinée. Parce qu’aujourd’hui, tous les Guinéens sont devenus des démarcheurs depuis qu’il y a eu l’accord stratégie avec la Chine. Tous les jours, des gens viennent me voir pour dire tel ou tel est prêt à investir des milliards. C’est qui m’est arrivé autrefois avec un monsieur. Lorsque je reçois ce monsieur, à la fin, il me dit « garantie souveraine », « garantie souveraine, ça veut dire que je prends le risque à sa place, s’il ne peut pas payer, c’est moi qui paye. Si vous faisiez bien votre travail, je serai moins fatigué et moins envahi parce qu’aujourd’hui, je suis envahi de propositions venant de tous les côtés et ça joue sur moi.

‘’Un homme d’affaires m’a escroqué récemment de 300 mille dollars’’

On m’a même escroqué récemment ici et je sais que le gouverneur de la Banque Centrale le sait. Il y a un homme d’affaires qui est venu et qui a fait des propositions, mais il fallait lui payer 300 mille dollars. Le gouverneur de la Banque Centrale m’a dit : « président, paye, paye ». J’ai pris de ma poche pour payer les 300 mille dollars. Depuis lors, le monsieur a disparu et on ne l’a plus revu (rires). Donc, réellement, moi, j’insiste sur votre rôle économique. C’est pourquoi j’ai exigé qu’on vous donne bien avant ladite conférence, les copies des conférences de presse des ministres. Parce que beaucoup d’ambassadeurs aussi ne connaissent pas les réalités du pays et je suis parfois très déçu quand je vais dans les pays et que je vois certains de nos ambassadeurs. Ils ne jouent pas vraiment parfois leurs rôles (…) Mais aussi il y a un grand scandale, beaucoup d’ambassadeurs avant ont vendu les biens de l’Etat. Le président Sékou Touré a eu une vision très élargie, il a acheté les ambassades partout, on n’avait pas de problème de terre, on n’avait plutôt des problèmes de bâtiment. Mais beaucoup d’ambassadeurs se sont mis à vendre les bâtiments en complicité avec le Ministère des Affaires Etrangères. Moi, je veux qu’on se parle franchement (…) Il faut que les ambassadeurs aient le courage aussi de poser les difficultés qu’ils ont pour qu’on puisse voir comment progressivement, on peut résoudre ces difficultés. Ils doivent avoir un langage franc, ce n’est pas les ministres qui signent les décrets, c’est moi qui les signe. Donc, n’ayez pas peur de poser vos difficultés… »

Propos recueillis par Youssouf Keita

+224 666 48 71

­

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam