Affaire référendum constitutionnel : Cellou Dalein Diallo dans ses petits souliers !

Cellou Dalein Diallo, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), multiplie ces derniers temps des sorties médiatiques qui suscitent invariablement  des polémiques ou qui laissent bon nombre d’observateurs sur leur faim.

En début de cette semaine, sur les ondes de la radio ‘’Africa N°1’’, Cellou Dalein Diallo, celui qui aura passé 11 longues années dans les gouvernements successifs de feu le général Lansana Conté, avant d’être nommé Premier ministre, a dit regretter le soutien qu’il a apporté au projet de référendum constitutionnel de 2001 ayant permis au deuxième président de la Guinée indépendante de s’éterniser au pouvoir. Une sortie qui, comme il fallait s’y attendre,  lui a valu des attaques et des critiques de la part de ceux qui sont restés fidèles au Général Lansana Conté et à son héritage. C’est le cas notamment de Fodé Bangoura, actuel président du PUP (parti créé par le défunt président), qui a tenu à lui répondre en des termes on ne peut plus clairs. «  ll (Dalein) a été membre du gouvernement de Conté pendant 11 ans, il n’a pas regretté en ce moment, il ne s’est pas désolidarisé en ce moment. Si tu ne partages pas quelque chose, alors tu rends le tablier et tu quittes. Ce n’est pas parce que Conté est mort maintenant qu’il va changer de position. Tout compte fait, je trouve qu’il n’assume pas. Voilà des gens qui veulent être au sommet de l’Etat et qui refusent d’assumer. C’est regrettable », a confié Fodé Bangoura à nos confrères de Mediaguinee.

Comme Fodé Bangoura, bon nombre d’observateurs de la scène politique guinéenne trouvent désormais en Cellou Dalein Diallo un homme qui n’assume pas et qui n’assumera jamais ce qu’il fait.

Invité hier jeudi 16 mai 2015 sur le plateau de France 24, l’ancien Premier ministre limogé brutalement pour faute lourde, ne s’est pas gêné de dire que le référendum de 2001, dont il était le promoteur attitré en Moyenne Guinée, se justifiait parce que, selon lui, Lansana Conté était un bon président qui méritait un 3ème mandat ou une présidence à vie.

Devenu aujourd’hui principal opposant au régime du président-bâtisseur, Pr. Alpha CONDE, Cellou Dalein Diallo ne veut en aucun cas entendre parler d’une nouvelle constitution proposée par l’homme qui, 40 ans durant, s’est battu pour l’instauration de la démocratie en Guinée. Celui qui a été un chaud partisan du tripatouillage de la Constitution en 2001, alors qu’il était aux affaires, peut-il se faire passer maintenant pour un donneur de leçons en matière de respect de la Constitution ?

De l’avis général, le chef de file de l’UFDG devrait se regarder dans la glace avant de prétendre s’opposer à un quelconque projet de nouvelle constitution en Guinée. On le sait dans ses petits souliers et gêné aux entournures, mais il devrait garder la sérénité et éviter, autant que faire se peut, de tenir des propos incohérents et aux antipodes de la réalité dans les médias internationaux.

 IBRAHIMA  SORY  CISSE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam