FNDC:LES 1ERS SIGNES DE PANIQUE ET DE FÉBRILITÉ !

FNDC : les premiers signes de panique et de fébrilité!

En guise de réplique à la déclaration de la Direction nationale du RPG Arc-en-ciel (en date du 18 mai 2019) officialisant son soutien indéfectible au projet de nouvelle constitution, le Front national pour la Défense de la Constitution (FNDC) a cru devoir faire hier mardi 21 mai 2019, lui aussi, une déclaration pour dénoncer ce qu’il appelle ‘’un mauvais produit proposé par les ennemis de la nation’’.
Comme on le voit, avec regret, les membres du FNDC (une plateforme composée d’opposants politiques et d’activistes de la société civile) croient pouvoir s’arroger indûment le droit de renier au peuple souverain son droit inaliénable à se prononcer librement sur la Loi fondamentale censée régir sa vie.
Au lieu d’affûter sereinement ses armes et affiner ses arguments d’ordre politique ou judiciaire, le FNDC adopte curieusement une position rigide et cède à ce que l’on peut bien assimiler à une panique ou à une fébrilité. Toute chose qui pourrait avoir pour conséquence le découragement ou la prise de conscience de toutes celles et de tous ceux qui, dans un premier, se sont laissés mener en bateau par des marchands d’illusions, des leaders politiques en perte de vitesse ou des opposants déguisés en activistes de la société civile.
Le RPG Arc-en-ciel, pour sa part, a déjà donné le ton en lançant le samedi dernier (lors de l’Assemblée générale hebdomadaire) un appel à ses militants, à toutes les couches socioprofessionnelles, aux jeunes, aux femmes, aux leaders d’opinion, aux associations et mouvements de soutien, en vue de la formation, à travers tout le pays, d’une puissante force politique de soutien au projet de nouvelle constitution.
Mais en face du parti présidentiel et ses alliés, il y a un FNDC qui se contente de scander à tort et à travers des slogans qui n’apportent rien de précis et d’objectif au débat qui se fait actuellement autour du projet de nouvelle constitution. Un projet voulu par certains, rejeté par d’autres. ‘’Pas de 3ème Mandat’’ ; Pas de Référendum’’ ; ‘’Pas de coup d’Etat civil’’ ; ‘’Pas de glissement de Mandat’’ : voilà quelques-uns des slogans prisés par les membres du FNDC.
Ce qui fait dire aux observateurs avertis de la scène sociopolitique guinéenne, à raison, qu’Abdourahamane SANO de la PCUD et ses camarades du FNDC auraient grand intérêt à revoir leur copie et à soigner leur communication. Ils ont en leur sein d’anciens Premiers ministres qui, par le passé, ont été des promoteurs zélés d’une présidence à vie pour feu le Général Lansana Conté. Ils devraient, sagement, cesser de faire la politique de l’autruche ou de se faire passer pour les bons Guinéens dressés contre les mauvais Guinéens aujourd’hui.
Les Guinéens sont égaux en droits et en devoirs ! Aucun Guinéen n’est supérieur à un autre Guinéen. S’ils ne sont pas d’accord sur la nécessité ou non d’une nouvelle constitution pour le pays qu’ils ont en commun, la voie toute tracée c’est le REFERENDUM. A bon entendeur, salut !

IBRAHIMA SORY CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam