Aéroport de Conakry : Kabassan s’est engagé à rembourser 880 millions de GNF à la SOGEAC dès après le Ramadan

Il s’agit de la première tranche d’un scandale de détournement de 4 milliards de francs guinéens.
Oulaba Kabassan Keita, ancien directeur général de la SOGEAC, bombardé conseiller chargé de missions à la présidence de la république, aurait finalement signé un engagement de rembourser lesdits montants après le ramadan pour sa gestion antérieure de cette entreprise mixte détenue à 49% de parts par l’Agence Française de Développement, les aéroports de Paris et la chambre de commerce de Bordeaux.
Un huissier mandaté par la SOGEAC, lui avait déposé le commandement de payer 880 millions de GNF, dans un délai de 15 jours.
De sources concordantes, c’est à la suite de cet engagement que les actionnaires français de l’aéroport de Conakry, se sont décidés de rester en Guinée.
Un nouvel accord aurait été conclu avec le gouvernement guinéen, représenté par le ministère des transports.
Un accord, qui n’a jusqu’à présent pas été rendu public par les autorités guinéennes.
Nous y reviendrons !
Mohamed Bangoura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam