Ouverture d’une agence de la CNSS à Dixinn : encore un acte positif posé par Malick Sankhon et son équipe

Dans le souci de se rapprocher de ses assurés sociaux, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), que dirige Malick Sankhon, a décidé d’ouvrir des agences dans les différentes communes de la capitale Conakry. Après les communes de Matoto, Matam et Ratoma, ce fut au tour de Dixinn de voir son agence ouverte ce jeudi 18 juillet 2019. En procédant ainsi, Malick Sankhon et son équipe veulent rapprocher davantage la CNSS de ses assurés, leur faciliter l’accès à leurs prestations et permettre par la même occasion aux employeurs de procéder au paiement de leurs cotisations sans avoir besoin de se rendre à l’agence principale à Kaloum.
Ce qui prouve à suffisance qu’en plus d’être un homme politique averti, Malick Sankhon est aussi un administrateur dont la vision et la réussite peuvent faire pâlir de jalousie n’importe quel haut cadre de l’Etat à qui l’on aura confié une certaine responsabilité. Au lendemain de sa nomination au poste de directeur général de la CNSS en 2010, en visionnaire, il a placé la formation au centre de ses priorités. Sous son magistère, des cadres de l’institution ont ainsi été formés en technique de sécurité sociale en Côte d’Ivoire, au Cameroun, en Algérie et en France. Malick Sankhon ne rate aucune occasion pour rappeler à ses interlocuteurs que son souci majeur demeure la couverture sociale de la population, avec un accent particulier sur le secteur privé, comme le président Alpha Condé l’avait souhaité au début de son mandat.
Aujourd’hui, la CNSS a mis à la disposition de la population guinéenne un centre de diagnostic ultramoderne. L’IRM (imagerie par résonance magnétique) y est installée pour le plus grand bonheur des patients de Conakry et de l’intérieur du pays.
Avec le leadership et la vision de Malick Sankhon, la physionomie de la CNSS a positivement changé ces neuf dernières années. A travers la coopération indo-guinéenne, le centre hospitalo-universitaire des travailleurs de Guinée s’est construit à Gbessia, dans la commune de Matoto.
Grâce aux bonnes initiatives prises et les démarches menées par Malick Sankhon, l’OMS a doté la CNSS d’une machine qui permet d’incinérer les déchets. Sans oublier ce magnifique hôtel construit à Boké, une ville qui reçoit régulièrement de nombreux Guinéens et expatriés évoluant dans le secteur stratégique des Mines.
Comme on le voit donc, Malick Sankhon est un gestionnaire exemplaire doublé d’un homme constant dans son combat politique et dont la loyauté est au-dessus de tout soupçon. Un cas rare en Guinée…

IBRAHIMA SORY CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam