Dégradation des routes guinéennes : les explications convaincantes du ministre des Travaux publics

Invité hier jeudi 15 août 2019 dans l’émission ‘’Espace Expression’’, le ministre des Travaux publics, Moustapha Naïté, a expliqué, de façon convaincante, les causes de la dégradation de certaines routes guinéennes, notamment pendant la saison des pluies.

Pour lui, la première cause de cette dégradation est naturelle. Depuis la mi-juillet, l’on enregistre en effet de fortes précipitations aussi bien à Conakry, dans ses environs, ainsi que dans certaines préfectures du pays profond. En deuxième lieu, il a pointé la défaillance dans la conception et la construction de nos routes dans un passé plus ou moins récent. Le cas le plus emblématique est celui des tunnels de l’aéroport international de Conakry-Gbessia où chaque année des inondations causent de sérieux désagréments aux pauvres usagers de la route. A noter que les travaux de construction desdits tunnels ont été supervisés par des cadres des TP, dont certains font aujourd’hui les beaux jours de l’opposition radicale et ne ratent aucune occasion pour tirer à boulets rouges sur le professeur-président Alpha Condé et son régime, qu’ils rendent responsables de la quasi-totalité des maux dont souffrent les Guinéens. Comme si eux, par le passé, ils n’ont eu aucune parcelle de responsabilité dans la gestion de ce pays.

Et comme troisième cause de la dégradation de nos routes, il a cité l’incivisme dans la gestion des ordures ménagères au quotidien ; les citoyens ayant pris la mauvaise habitude de mettre les ordures dans les caniveaux. Ce qui favorise, dans une certaine mesure, la dégradation de la voirie. Les canaux d’évacuation étant bouchés par des ordures solides, les eaux de pluie se déversent forcément sur la voie publique et parfois provoquent des inondations dans les quartiers.

Il faut reconnaître que déjà, avant l’arrivée de Moustapha Naïté à la tête des Travaux publics, la voirie de la capitale était globalement dans un état lamentable. Grâce à la campagne de réfection de ladite voirie initiée par ce jeune ministre visionnaire, la circulation a été  rendue plus aisée et fluide à Conakry et dans ses environs. Les travaux de réfection ou de bitumage de la voirie de certaines villes de l’intérieur sont également prévus par le département que pilote actuellement, avec maestria, l’ancien DG du Patrimoine Bâti Public et ancien ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, Moustapha Naïté.  Sans oublier les travaux de réhabilitation des routes nationales et l’érection des murets de protection dans les grands marchés de Conakry pour minimiser les risques d’accident.

En lieu et place des discours creux et démagogiques, Moustapha Naïté préfère poser au quotidien des actes concourant à satisfaire l’écrasante majorité de ses compatriotes dans le domaine des Travaux publics. Mais pour lui faciliter la tâche, il va falloir que chaque Guinéen, où qu’il se trouve, fasse une prise de conscience par rapport à sa propre responsabilité dans la dégradation de nos routes. Que chacun accepte de balayer devant sa porte avant de jeter l’anathème sur les services étatiques.

IBRAHIMA   SORY  CISSE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam