Promotion des femmes et des jeunes en Guinée: une réalité sous le Professeur-Président Alpha Condé !

Promotion des femmes et des jeunes en Guinée: une réalité sous le Professeur-Président Alpha Condé !

Elu président en 2010 puis réélu en 2015, le professeur Alpha Condé, pour des raisons évidentes, a dédié ses deux mandats aux femmes et aux jeunes, deux couches jugées entreprenantes, dynamiques, dont l’action peut incontestablement tirer le pays vers le haut et l’émergence, au bénéfice des 13 millions de Guinéens installés dans les centres urbains et les villages des quatre régions naturelles : la Basse Guinée, la Moyenne Guinée, la Haute Guinée et la Guinée forestière.
En dirigeant éclairé et visionnaire hors pair, le président Alpha Condé a pris des mesures concrètes concourant à la création d’emplois pour la couche juvénile et à l’autonomisation des femmes. L’installation des MUFFA et des CAF (Centre d’autonomisation des femmes) dans le pays en fait foi.
Depuis 2010, l’on constate en effet, avec bonheur, que les femmes guinéennes, aux quatre coins du pays, ont de plus en plus accès à des crédits au niveau des MUFFA pour mener, sans trop de difficultés d’ordre financier, leurs activités génératrices de revenus. Elles tirent également profit des commodités et des avantages des centres d’autonomisation et de perfectionnement ouverts grâce à la bonne politique du gouvernement en matière de promotion féminine. Toutes choses qui leur permettent, dans une large mesure, d’être autonomes, à la grande joie de toutes celles et de tous ceux qui se battent au quotidien pour défendre les intérêts des femmes au triple plan politique, économique et social.
Lors des nominations à des postes de responsabilité ou de décision, le président Alpha Condé tient à mettre un point d’honneur à répondre aux légitimes attentes des femmes et des jeunes. Quelques cas en témoignent éloquemment. Dans ses gouvernements successifs, il a nommé des jeunes des deux sexes : Domani Doré aux Sports ; Moustapha Naïté à la Jeunesse (aujourd’hui aux TP) ; Amara Somparé à l’Information et à la Communication ; Gabriel Curtis aux Investissements et aux Partenariats public-privé ; Tibou Kamara à l’Industrie et aux PME ; Abdoulaye Magassouba aux Mines et à la Géologie ; Dr Ibrahima Kourouma à la Ville et à l’Aménagement du Territoire; Mouctar Diallo à la Jeunesse ; Moustapha Mamy Diaby aux Postes, aux Télécommunications et à l’Economie numérique; Ismaël Dioubaté au Budget ; Zacharia Koulibaly aux Hydrocarbures.
Dans bon nombre de départements ministériels, des postes de premier plan (secrétaire général, chef de cabinet, DAF, etc.) sont aujourd’hui occupés par des jeunes trentenaires, des quadras, des jeunes dames aux compétences et à la loyauté reconnues.
Et de l’avis de tous les observateurs sérieux et objectifs, cette politique de promotion des jeunes et des femmes a donné des résultats très satisfaisants dans l’administration publique guinéenne. D’où ce bilan élogieux des huit ans et demi de gestion du professeur Alpha Condé, premier président démocratiquement élu de la Guinée indépendante.

IBRAHIMA SORY CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam