Pr. Alpha Condé aux Etats-Unis : un accueil chaleureux réservé au chef de l’Etat guinéen

La 74ème assemblée générale de l’ONU (Organisation des Nations unies) s’ouvrira le 19 septembre prochain à New York (Etats-Unis), en présence de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement venus des quatre coins du monde.

Le président-professeur Alpha Condé, en compagnie d’hommes d’affaires guinéens, a quitté Conakry le 8 septembre 2019 pour ce grand rendez-vous diplomatique, qu’aucun dirigeant n’aimerait se faire conter. A Washington, où l’ont précédé certains de ses ministres et ambassadeurs, le locataire de Sékhoutouréya, comme il fallait s’y attendre, a fait l’objet d’un accueil des plus chaleureux de la part des Guinéens patriotes résidant au pays de l’Oncle Sam. Ces derniers sont venus de Connecticut, de Philadelphie, de Virginie, de New York, d’Atlanta, d’Ohio ou encore de New Jersey pour accueillir leur président bien-aimé en provenance de Conakry. A travers leurs banderoles, leurs slogans et leurs chants, l’on s’est rendu compte qu’ils sont majoritairement en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution dans leur pays, en lieu et place de celle qui a été adoptée sous la transition CNDD, dans les conditions que tout le monde connaît. Ce qui pourrait  passer par un référendum que le gouvernement se doit d’organiser dans les conditions prévues par nos textes de lois.  

Et le moins qu’on puisse dire et écrire, c’est que le professeur-président Alpha Condé aura un agenda particulièrement chargé pendant ce séjour de travail aux Etats-Unis d’Amérique. Hier lundi déjà, après la Banque mondiale, il a présidé une importante table ronde entre des acteurs des secteurs privés américain et guinéen.  A en croire des sources, généralement bien informées, le chef de l’Etat devrait ensuite se rendre à Houston et à Pittsburg avant de regagner New York pour prendre part, activement, aux travaux de la 74ème assemblée générale des Nations unies. Il se pourrait aussi que le numéro un guinéen ait un entretien avec son homologue américain, Donald Trump, dans le cadre du raffermissement des relations entre leurs deux pays, au triple plan politique, économique et diplomatique.

A rappeler que le 4 septembre dernier, le chef de l’Etat s’est adressé à la nation dans un discours que tous les observateurs sérieux ont jugé à la fois responsable et rassembleur. Il a, à cette occasion, instruit son Premier ministre, chef du Gouvernement, d’initier des consultations avec les institutions de la République, les partis politiques, les syndicats, les organisations de la société civile autour de la constitution. Un appel au dialogue inclusif rejeté en bloc par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC). Une plateforme, composée d’opposants politiques et d’activistes de la société civile, dont l’antenne des Etats-Unis compte organiser ce mercredi 11 septembre une manifestation   devant le Département d’Etat des USA pour protester contre un soi-disant projet de présidence à vie pour le Pr. Alpha Condé, l’Opposant historique devenu en 2010 le premier président démocratiquement élu de la Guinée indépendante. Mais pour beaucoup, ce sera inévitablement un énième coup d’épée dans l’eau !

IBRAHIMA  SORY  CISSE

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam