Le syndicat réclame la baisse du prix du litre du carburant à 5 000 GNF

Jpeg

Dans une lettre adressée au gouvernement Youla, et signés par Amadou Diallo et Louis M’Bemba Soumah, l’inter-centrale syndicale guinéenne, a plaidé ce jeudi pour la révision à la baisse du prix du litre du carburant à la pompe à 5 000 francs guinéens.

 

« Vu que la commission tripartite de négociation n’a pu siéger en septembre 2015, nous souhaiterions que la session 2016 de la commission tripartite puisse débuter le 25 janvier », a indiqué les syndicalistes Amadou Diallo et Louis M’Bemba dans leur courrier.

 

Dans sa plateforme revendicative de la classe ouvrière, le syndicat guinéen appelle au début des négociations pour évaluer l’application du protocole d’accord signé en 2015.

 

Au premier point, le syndicat cite comme engagements non respectés la grille salariale, le régime des pensions de retraite, les statuts particuliers de la santé et de l’éducation….

 

Pour le cas spécifique de l’éducation, des cas non réglés persistent et concernent notamment, la prime de documentation non encore payée, les primes de recherche, de zone, de préparation, l’indemnité de fonction, la situation des contractuels, cite-t-on.

 

Concernant la santé, il y a entre autres les primes de risque, d’encadrement et de zone.

 

S’agissant des revendications syndicales de 2016, le syndicat guinéen appelle à la révision à la baisse du prix du litre du carburant à la pompe à 5 000 francs guinéens et du prix des autres produits pétroliers, ainsi que la révision des conventions collectives.

 

Le syndicat demande enfin, sans sourciller, la subvention de leur organisme comme le dit la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam