Manifs du 14 octobre : les desseins machiavéliques du FNDC

Manifs du 14 octobre : les desseins machiavéliques du FNDC

Les leaders du FNDC (Front national pour la défense de la constitution) ont appelé les Guinéens à descendre dans la rue ce lundi 14 octobre, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, pour protester contre le projet de nouvelle constitution.
Selon des sources dignes de foi, Abdourahamane SANO et ses camarades auraient déjà dressé une liste de cadres et personnalités de la mouvance présidentielle ou proches du chef de l’Etat, à présenter à l’opinion nationale et internationale comme les instigateurs et commanditaires des actes répréhensibles qui seront posés en marge de leurs manifestations qui, de l’avis de tous les observateurs, s’apparentent plutôt à des consignes explicites et claires pour une insurrection, aux conséquences imprévisibles pour le pays.
Des loubards seraient ainsi recrutés pour s’attaquer aux biens publics et privés (voitures, maisons, boutiques, magasins, écoles, etc.) pour ensuite en faire porter le chapeau à d’honnêtes cadres de la mouvance présidentielle, dont la liste est déjà établie et à qui l’on reproche le simple fait d’avoir une position autre que celle défendue bec et ongles par le FNDC.
Dans un premier temps, on le sait, le FNDC avait cru devoir publier, de façon périodique, la liste des présumés promoteurs de la nouvelle constitution ou du 3ème mandat pour le Professeur Alpha Condé. Une stratégie qui, comme il fallait s’y attendre, a lamentablement échoué. La dernière trouvaille donc pour cette plateforme composée d’opposants radicaux et d’activistes de la société civile, c’est de faire payer désormais ses actes délictueux ou criminels par des cadres et personnalités du pouvoir, dont la loyauté, le patriotisme, l’attachement à la paix et à l’unité de la nation ne font l’ombre d’aucun doute.
Au regard de ce qui précède, il est à espérer vivement que l’Etat saura prendre à temps toutes les dispositions idoines pour contrecarrer ou mettre en échec ce plan diabolique dont on dit que l’objectif recherché est de semer le chaos dans le pays et déstabiliser ainsi le régime du premier président démocratiquement élu de la Guinée indépendante : le professeur Alpha CONDE.
C’est pourquoi, tous les Guinéens patriotes se doivent de redoubler de vigilance, surtout en ces temps de terrorisme. Des membres du FNDC n’ont-ils pas reconnu récemment par voie de presse qu’ils ont des ‘’cellules dormantes’’ dans les quartiers ? A méditer !
En un mot comme en mille, notre maison commune, la Guinée, ne doit et ne peut brûler, parce que des gens assoiffés de pouvoir veulent à tout prix arriver à leurs fins politiques.

IBRAHIMA SORY CISSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Protected by WP Anti Spam